POSTSCRIPTUM –

Difendere Venezia : Ci pensiamo le turiste francese

“Défendre Venise, les touristes français y pensent “

“Pour un tourisme collaboratif et actif avec les associations” L’idée développée par la fondatrice et soutenue par une équipe internationale est très intelligente. Plutôt que venir se rajouter aux nombreuses fondations qui contribuent à la restauration ou à la protection de la cité des doges et de son extraordinaire patrimoine, en levant des fonds pour financer des restaurations parfois spectaculaires et médiatisées ou discrètes et ponctuelles, l’association Les Ailes de Venise propose que les dons effectués sur son site soient affectés à des projets étudiés au préalable et des actions réputées de qualité aux mains des vénitiens.”

Il est vrai que l’amour pour Venise ne connaît pas de frontières. La dernière confirmation vient de l’association Les Ailes de Venise, fondée en 2018 par un groupe de Françaises pour soigner la ville lagunaire des blessures du tourisme de masse. Isabelle Khana, Judith Moritz et Corinne Charote, aimables touristes qui ont choisi Venise comme résidence secondaire, ont ressenti le besoin de préserver l’aspect authentique de la ville: Les Ailes de Venise sont nées précisément pour protéger l’histoire, l’artisanat, le style de vie et les habitants de Venise, menacés par le consumérisme poussé et la tendance à la muséification qui accompagne les invasions quotidiennes des touristes. Qu’il suffise de dire qu’aujourd’hui Venise ne compte que 55 000 habitants et qu’elle voit chaque année environ 30 millions de touristes tourner ses rues. Les responsables de l’association ont déjà participé à plusieurs mobilisations en faveur de la défense de Venise, et ont désormais décidé de collecter des dons pour soutenir des projets de réaménagement urbain, sous la bannière du tourisme solidaire et participatif. D’un point de vue opérationnel, Les Ailes de Venise a décidé de collaborer avec des associations vénitiennes engagées à divers titres dans la préservation de la ville, en sélectionnant celles qui ont une organisation claire et un bureau exécutif défini précisément dans les statuts…

Le choix des partenaires dépend également de leur capacité à collaborer avec les entreprises et à développer une planification financière durable. Il y a six projets, et les objectifs sont disparates: «Venezia in fiore» vous permet de faire don de matériel de jardinage au Wigwam Club Giardini Storici Venezia, qui pourra alors acheter des plantes, des terrains et des équipements; “Venise sans graffiti” collecte des dons pour l’association “Masegni et Nizioleti” qui a besoin de pinceaux, de peinture, de gel protecteur anti-graffiti, de gants et de combinaisons pour nettoyer les murs des bâtiments; “Le nouveau triomphe” aidera l’association “Les amis du nouveau triomphe” à restaurer un bateau avec des cordes, des peintures antirouille et de la peinture pour le pont et la coque; “Artisans du cloître” vise à soutenir l’association du même nom qui opère dans l’ancien couvent de San Cosma et Damiano, sur l’île de la Giudecca; enfin, “Pesce a Rialto” a pour objectif de relancer le marché aux poissons, tandis que “Fairbnb” sponsorise la plateforme homonyme de réservation d’hébergements touristiques qui reverse 50% de ses revenus à des projets communautaires.

Dans la plupart des cas, le don vous donne droit à un économiseur d’écran avec votre nom, une citation sur le site de l’association. En outre, les dons seront utilisés pour soutenir le commerce local, car le matériel sera acheté dans les magasins de Venise.

 

Alessandro Maciò

  • Auteur:Alessandro Macio
  • Date:Octobre 2019
  • Keyword:Tourisme durable, Presse
  • JournalPOSCRIPTUM